Miroir, mon beau miroir

La réalité est un miroir… l’autre est notre miroir.
A chaque instant, une situation, une réflexion, une attitude, nous renvoie à nous-même.
Parfois on ne comprend pas pourquoi l’autre a réagi diamétralement opposée à ce que nous pensions. En fait il n’y a rien à comprendre. Il y a juste à reconnaître que l’autre est ce qu’il est. Il a son histoire, ses propres conditionnements, donc ses propres filtres, exactement comme nous. Et ces deux « réalités s’affrontent.
Prendre conscience de cela est essentiel. Il y a juste le fait qui doit nous interroger personnellement pour aller chercher en nous ce qui s’est mis en résonance, et prendre conscience que cette résonance n’est pas le fruit du hasard… juste un clin d’œil cosmique !
Les rencontres négatives n’existent pas… elles sont là pour nous permettre d’avancer.
Elles sont une expérience nécessaire qui nous permet un approfondissement personnel, une investigation dans nos propres mémoires.
La plupart des conflits dans une relation, qu’elle soit affective ou d’une autre nature, viennent essentiellement de nos attentes.
Quelles sont mes attentes par rapport à l’autre ?
Quelle qualité de lien me relie à cet autre ?
Il ne peut pas y avoir une réponse approximative dans la seconde question, car quand il y a l’amour, ces conflits d’ego sont des pacotilles. Et quand il n’y a pas d’amour, ils sont pris à titre personnel comme étant injustes, méchants, et même agressifs… bref, le moi est blessé.
D’ailleurs, il n’y a que le « moi » qui peut être blessé. C’est toujours lui qui en remet une couche !
Celui qui est dans l’amour se remet en question, en cherchant à donner du sens au conflit.

Miroir violet

Et c’est grâce à cela qu’il évolue. Si l’autre n’est pas dans la même démarche, il se sentira victime en pensant qu’il a raison et que l’autre a tort…
C’est comme cela que dans les familles, on ne se parle plus, on coupe les liens, on estime que l’autre est mauvais et même toxique…
Celui qui reste dans son cœur ne peut pas être blessé, car sa sagesse intuitive vibratoire le guide spontanément vers un état de pardon et de réconciliation. Il cherche l’unité, la paix, une relation vraie, simple, qui n’exclut pas le conflit possible d’ego. Il sait qu’il a un ego, car nous avons tous un ego,… notre Ombre. Le simple fait d’en avoir conscience lui permet instantanément de se remettre en question.
L’ego et ses conflits ne l’intéressent plus. Son cœur le guide pour rétablir le lien d’amour, car il sait que l’essentiel est là… dans le cœur. Il sait pardonner par le don de l’amour.
Seule la Lumière du cœur éclaire, apaise, et ouvre vers une autre vision de la situation.
C’est dans l’espace du cœur que tous les conflits se fondent naturellement. Une compréhension élargie du conflit émerge alors dans la pleine conscience de l’Être… et dans cet espace il n’y a ni jugement ni ego… juste l’amour dans sa vibration la plus naturelle.
Pour certaines personnes, il est impossible d’accepter et de pardonner concrètement avec des mots ou des gestes. C’est ainsi et il n’y a rien à juger, juste en être conscient et accepter.
Parfois l’acceptation et le pardon sont uniquement spirituels. La personne est alors persuadée qu’elle a fait tout ce qu’il fallait, elle n’a rien à se reprocher… la colère ou le jugement de l’autre ne lui appartient pas,… c’est son problème !
Aucun acte d’amour n’est mis en place car la personne n’est pas mûre intérieurement dans le processus de transmutation. Là également, c’est ainsi, et il n’y a rien à juger.
Le mental spiritualisé est très fort !
Tout est processus, donc tout est une question de maturation. Rien n’arrive par hasard.
Les épreuves que nous vivons font partie de ce processus d’éveil.
Chaque expérience humaine nous apprend à pardonner concrètement.
Chaque expérience humaine fait grandir et aimer encore plus.
Namasté !

1 réflexion sur “Miroir, mon beau miroir”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut